10/01/2007

Le droit de vivre

freedom      Le droit de vivre

Une réflexion que je me fais souvent, et que j'entend tout aussi souvent, est le prix de plus en cher des choses de bases. Je veux parler d'une bonne alimentation, du prix de l'eau, du chauffage, du logement, de l'électricité et de l'énergie en général.

On ne parle pas encore du prix de l'air, pas directement en tout cas. La pollution va nous y pousser, croyez-moi. Installation de filtres pour les habitacles des voitures, peut-être bientôt pour les habitations...

Pourquoi les besoins de base (bonne alimention, eau, etc) ne sont-ils pas garantis, quelque soit notre niveau financier? Et pourquoi sont-ils encore si cher? Voire payant?

Pour plus de justice (dans le monde actuel), je pense qu'il serait bon de faire des niveaux de prix. Pour une consommation élémentaire, histoire de pouvoir vivre, les prix devraient être très faibles. Si vous voulez consommer plus, les prix peuvent alors grimper vers les sommets.

Exemple pour l'eau:
Votre eau journalière est gratuite (pour un foyer, autant de litre par jour et par personne).
Par contre pour un abattoir industriel (énorme consommateur d'eau), le prix de l'eau serait bien plus cher. Entre-nous ça permettrait aussi la création de petits abattoirs locaux, minimisant l'eau, les déplacements, la pollution, etc...
(cet exemple concernant la réduction des abattoirs industriels et leur consommation en eau est inspirée du dernier rapport WorldWatch "L'état du monde 2006").

Exemple pour l'alimentation:
Comme l'alimentation n'est pas une affaire d'Etat, je vois 2 solutions.
1. Des réfectoires où vous vous enregistrez quand vous prenez vos 3 repas journaliers (enfin une application pour la carte d'identité à puce) (+création d'emploi, entre nous).
2. Dans les supermarchés, il existerait des rayons spéciaux pour les aliments gratuits, à concurrence d'un certain montant par foyer (check aussi via la carte d'identité à puce). Ces aliments auraient été homologués par le ministère de la santé (avec un système d'homologation rapide et efficace! Encore une innovation). Les autres aliments seraient sur-taxés.
"Aliments gratuits" ne veut pas dire que les supermarchés sont pigeons, ils se feraient rembourser, un peu comme le tiers-payant de la sécurité sociale.

(ça ressemble un peu aux magasins d'état en URSS, mais 1. je pense qu'ils n'avaient pas l'idée des réfectoires, et 2. certaines sécurités peuvent être mises en place pour qu'il y ait assez d'articles pour tout le monde sans que les grosses entreprises de distribution n'entraînent des simili-blocus sur les aliments remboursés, histoire de liquider les autres produits. Comme sécurité simple je vois l'obligation des distributeurs de fournir d'autres aliments au même prix si les aliments subsidiés sont en rupture de stock ou s'ils sont absents. Ca se fait déjà sur les grosses promos dans les hyper-marchés. Et d'autres sécurités peuvent encore être imaginées.)

Exemple pour l'électricité:
Le principe est un peu le même que pour l'eau. Un niveau de base très bon marché, voire gratuit. Après ça devient de plus en plus cher.
Et cerise sur le gateau, si vous créez votre propre électricité (éolienne de quartier, éolienne horizontale, panneaux solaire sur votre toit ou dans un pré commun, ...), en plus de ne pas devoir payer votre électricité, vous aurez une rentrée supplémentaire. Cool!

etc...

Comment financer tout cela?
L'idée est de faire payer plus les grands consommateurs (vraiment plus). Ainsi les plus riches financeraient les plus pauvres.

Voilà.
Juste une idée.

Vous êtes arrivés au bout de l'article.
Merci
Phano.

 

12:58 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

De bonnes idées... ... mais, un peu collectivistes je trouve et, le siecle dernier a eu lieu une tentative pas très heureuse. J'hésite donc à adhérer à 100 %.

Écrit par : Karl | 10/01/2007

Cher Duralex Oui c'est vrai que le réfectoire fait un peu cet effet-là. C'est juste que je ne suis pas bon cuisiner donc je me suis dit: tant qu'à faire...
Pour le reste par contre, la liberté d'agir comme actuellement est gardée. La consommation de base est garantie, me semble-t-il.
Merci d'avoir lu.
Phano

Écrit par : Phano | 11/01/2007

j'adore la photo... elle est a bonne école il me semble cette petite :)

bonne année ma poule !

Écrit par : Christophe | 12/01/2007

Cot cot C'est pas une poule, c'est Phano dans ses bons jours.... ;-))

Écrit par : David | 12/01/2007

Salut Phano, Entièremenent d'accord avec Christophe, super photo Phano !
Comme souvent, je suis assez d'accord avec le fond de ta pensée. Là où ça coince un peu, c'est quand je vois le nombre de responsabilités supplémentaires que tu voudrais confier à l'Etat (l'alimentation, ...). C'est pas que je sois libéral, loin de là, mais j'ai du mal à croire que nos états actuels puissent effectivement assumer ces fonctions.

Ceci dit, le jour où nous gouvernants comprendrons qu'ils n'ont plus aucun poids dans les négociations industrielles et éconmiques mondiales, peut-être trouveront-ils l'humilité de se reconsacrer à l'essentiel : l'eau, l'air et la bouffe.... Ce qui prouve que tu n'as pas tort.

Euh, les cantines, c'est obligé ? ;)

Écrit par : Artatum | 16/01/2007

Pour la bouffe, ça coûte pas si cher ... encore faut-il se faire la cuisine.
Si on ne mange que pizza et plats cuisinés, dans ce cas, oui, c'est cher ... mais se faire soi-même à manger, c'est assez facile et pas cher.
Je vois par exemple en moment le prix des galettes: il faut compter entre 5 et 10 euros ... et ça coûte 2-3 euros maximum si on la fait soi-même (et c'est aussi bon que celles qui sont chez le boulanger, à 10€ ou plus !) !!

Et puis, passer ça carte d'identité 3 fois par jour, quand on fait les courses etc ... perso, ça me gêne: on se sent à peine fliqué. Big brother, c'est bien, mais pas trop !

Écrit par : vinzou | 17/01/2007

En réponse à... Merci à tous pour vos commentaires.
Ca fait plaisir. :-)

Concernant BigBrother, je vous conseille de ne plus utiliser votre carte de fidélité dans les grands magasins.
Je vous conseille aussi de ne pas utiliser Internet de chez vous, ni d'envoyer d'e-mail de chez vous. Préférez un cyber-café qui ne garde son historique que quelques mois (au cas où).
Je ne vous parle pas de la carte SIS... ni de la carte de banque, ou la carte de crédit...
Et j'allais oublier vos communications téléphoniques, si le contenu n'est pas enregistré (généralement), les destinaires le sont.
Pour votre GSM, le contenu est enregistré, et point particulier, il est aisé de vous localiser en temps réel...
Nous sommes déjà fichés un maximum, traçable à volonté.
Ou il faut sortir du système...

Je constate qu'il n'y a pas eu de critiques sur les choses déjà un peu établies (factures d'eau et électricité). Par contre pour la nourriture, j'ai du lire trop de bouquins de SF apparemment.
Ca me parraissait aussi une chouette idée pour les SDF.
Je relancerai l'idée dans 20 ans...

Et oui la photo est méga-cool...

Thanks
Phano
PS: vous avez remarqué aujourd'hui comme les gros nuages sont bas? Entre 2 gris on peut encore voir le ciel bleu et le soleil éclairant des nuages blancs. Ca fait peur et ça donne plein d'espoir en même temps.
(séquence émotion)

Écrit par : Phano | 19/01/2007

l'idée en soi, me semble honorable et très juste...on a le droit de vivre, mais pas le droit de se nourir, se loger etc...la logique est très profond. Mais je suis sûre que les grands monsieurs ne les voient pas du même oeuil... bravo en tous cas!

Écrit par : zara whites | 31/01/2007

Les commentaires sont fermés.