24/02/2006

Une démocratie? Ici?

  (version mise à jour le 07/03/2006: ajout d'un graphique explicatif)

Dans notre monde paisible la démocratie rêgne.
Même si la non-décision est souvent d'actualité, même si les médias influencent parfois le politique.

Dans notre monde paisible la démocratie rêgne.
Vraiment?


Qui a le pouvoir ?


Soyons réaliste, ce sont les entreprises, les grosses en particulier.
Et le régime d'une entreprise est plutôt totalitaire et basé sur des rendements financiers (actionnaires), même si dans certains cas les dirigeants sont des despotes éclairés pour leurs employés, convenons-en (au sens positif du terme).

Comment améliorer le système?


Instaurer la démocratie dans les entreprises? bonjour la stagnation.

Certainement impossible pour les petites entreprises où la liberté (même dirigée) est essentielle à l'inovation. Mais dans les entreprises de plus de 500 personnes peut-être peut-on plus se le permettre?

Modifions un peu le concept de démocratie traditionelle pour ne pas tout bloquer.

Gardons les votes et les candidats mais limitons les "partis" ou "groupes".
Optons pour 3 groupes de pensée:

  • ce qui doit être fait pour le business (histoire de rester bénéficiaire, tant que nous sommes dans un monde basé sur l'argent)
  • ce qui doit être fait envers le reste du monde (histoire d'être un peu éthique)
  • ce qui doit être fait pour les travailleurs (pour que l'histoire de l'entreprise continue, positivement)

Pour une entreprise de 1000 personnes, disons que chaque groupe peut être composé de 11 personnes par exemple (nombre impair, dont un est le représentant du groupe), chaque personne étant élue au suffrage universel par les employés de la entreprise (cfr délégué syndical, mais plus axé sur le monde, la Terre et pas seulement sur les revendications syndicales, ça c'est seulement le 3ème groupe).

Gardons aussi le conseil d'administration de l'entreprise (histoire de faire tourner la baraque), ajoutons-y seulement 3 personnes (3 sages) avec, quand elles sont du même avis, autant de voix que le reste du conseil d'administration.
Les 3 sages sont les chefs des groupes de pensée décrits ci-dessus.
Chaque sage a été élu parmi son groupe, par vote secret.

Je rappelle qu'il faut une entreprise suffisemment importante pour pouvoir ajouter cet overhead (500 personnes minimum). Le nombre d'élus peut varier en fonction du nombre d'employés.

Résultats. Nous avons:

  • une entreprise commerciale dont le but n'est plus seulement de faire de l'argent mais qui a aussi une raison sociale (une VRAIE raison sociale).
  • un déplacement du pouvoir des actionnaires vers les ouvriers/employés de l'entreprise (ce qui n'est pas nécessairement une mauvaise chose)
  • un pouvoir accru du pouvoir politique car le pouvoir des entreprises diminue, l'influence de celles-ci sur le monde par contre reste identique.
  • bien plus de raison d'acheter un produit de telle ou telle entreprise en fonction de leurs vraies réalisations.
  • l'arrêt du clivage gauche/droite dans les discussions stratégiques, et un premier jet vers une changement plus global du pouvoir.

 

Qu'en pensez-vous?

Phano

16:58 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Ingrid


Grâce à TV5 hier, j'ai compris pourquoi on en parle beaucoup de cette histoire, et ça n'a rien à voir avec le chanteur Renaud.
Ca sent la manipulation à plein nez.
 
Savez-vous qu'en Colombie on parle aussi beaucoup des disparitions, et que des manifestations sont organisées.
Savez-vous aussi qu'en mars 2006 (dans un mois), il y a des élections pour l'Assemblée, et qu'en mai 2006 (ou est-ce avril?) il y a les élections présidentielles.
Les disparitions ne sont qu'un argument électoral.
 
Evidemment, et heureusement, les organisations d'ici en profitent pour amplifier le bruit et essayer d'influencer la décision des futurs élus (comme d'hab, l'espoir fait vivre bien que j'ai certains doutes, le mouvement n'est pas du tout mondial: on n'en parle pas du tout en Flandres par ex.).
Mais à l'origine ce n'est qu'un moyen d'avoir des voix, et il ne faut pas l'oublier.
 
Et après les élections colombiennes?

Soit rien ne change (pourquoi cela changerait d'ailleurs?)
Soit tous les prisonniers sont libérés: Ingid + la cinquantaine de militaires + les 2000 paysans dont on ne parle jamais, tout le monde s'embrasse et c'est la fête.
Soit on libère Ingrid et basta chez nous (mais là la lutte ne fera que commencer, donc pourquoi Ingrid serait-elle libérée).
 
Les questions intéressantes, si quelqu'un est libéré, sont:
- pourquoi cela n'a pas déjà été fait avant?
- comment tout à coup il y a moyen de contacter les rebelles, de parler libération? double-jeu?
 
Evidemment il ne faut pas cracher dans la soupe, et ne pas tuer les efforts, mais... autant être averti.

 

Phano

10:06 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/02/2006

Négationnisme

 
Non, non et non. Je ne suis pas d'accord ou je ne comprend pas.
Pourquoi le négationnisme est-il condamnable?
Pourquoi le fait de dire que Jésus n'a pas existé ne l'est pas?
 
A priori c'est une contrainte à notre liberté d'expression, même si les négationnistes ont tort.
 
Dans la même veine, pourquoi en France dire du mal des gays est aussi condamnable? Je ne peux même plus dire "Sale pédé" si j'en ai envie, par contre "Gros connard", ça passe.
 
Et après on se plaint de la liberté d'expression dans les pays musulmans, ou à consonnace musulmane.
N'est-on pas en train de se diriger vers un état totalitaire?

Phano

08:05 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

17/02/2006

Chêques énergie

 

Cet hiver nous avons eu la chance de voir des chêques énergie, en toute urgence il faut l'avouer.

 

Je me suis juste posé la question "Ca aide beaucoup les plus pauvres maintenant mais qu'est-ce que ça va changer pour l'hiver prochain?".

 

Mon idée est de continuer ces chêques énergies tout au long de l'année et d'aider, voire de payer entièrement l'installation de panneaux solaires, pour les plus démunis.
Et pas juste augmenter l'isolation: s'il fait froid à l'intérieur, isolé ou non, ça ne changera rien.

 

Je n'ai pas fait les calculs mais à priori c'est tout bénéfice sur plusieurs années:

  • ces gens seront enfin chauffés correctement,
  • ils ne dépenderont plus des aides publiques (ou plus pour le chauffage en tout cas), 
  • ils pourront utiliser le peu d'argent qu'ils ont à se nourrir plus correctement, à aller chez le médecin (et dans certains rares cas, très raras, ils pourront acheter la dernière console de jeu, et ce n'est pas à cause de ceux-là que la majorité des autres doivent être pénélisés).
  • ils seront plus heureux,
  • on polluera moins (pourquoi toujours demander aux riches de commencer? ou aux pays pauvres très loin?)
  • ça va booster la technologie du solaire dans notre pays.

Phano

11:39 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/02/2006

Soirée télé

 

Grippe aviaire.

 

Au JT on apprenait que la lutte allait être faite en Afrique sur les oiseaux qui vont revenir vers l'Europe. Vu la taille de l'Afrique, ça risque d'être facile.

La bonne question est peut-être comment empêcher que cela ne se reproduise? Comment combattre l'origine?
Quelqu'un a déjà vu une étude sur le sujet?
A part un cours de géographie basé sur la terreur depuis plusieurs mois, je n'ai pas vu grand chose.

 


"Délocalisations: toujours plus à l'est?"

 

Dans l'émission de JC Defossé, ce mercredi, on comprenait pourquoi les entreprises préfèrent être à l'est et utiliser des Est-iens. Question d'argent et d'exploitation humaine en résumé, comme d'hab.

La bonne question est peut-être pourquoi a-t-on besoin de si longs transports si fréquemment? Et par camion très polluants en plus?

 


"Combien ça coûte?"

 

Toujours ce mercredi, dans "Combien ça coûte?", une séquence sur Dubaï. Outre la piste de ski en plein désert, une tour de 700m de haut, des iles artificielles représentant le monde mises ensemble, que des méga folies hyper géniales... Pavaroti, Shumacher, Michael Jackson ont déjà leur île par exemple.
Franchement je vous le conseille, de nombreux millions de personnes meurent de faim, c'est le moment!
La prochaine fois que vous regardez un très riche à la télé ou au spectacle, ou que vous achetez un de ses produits, pensez-y!

 

Phano

12:35 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/02/2006

JO, saut interdit

15:22 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2006

Des fraises sales

Dans le train, j'ai entendu une dame disant à d'autres:
- Hier, j'ai acheté des fraises. (des fraises en hiver, drôle d'idée).
- Elles n'étaient pas mauvaises. (là j'ai arrêté ce que je faisais: étrange des bonnes fraises en hiver).
- Elles venaient du Maroc, continua-t-elle ...
 

Ma première réaction fut "elles doivent goûter le pétrole ses fraises", relativement au transport pour les apporter jusqu'ici.

 

Ma deuxième réaction fut: la même.
Je pense qu'une simple petite envie ne peut pas justifier une telle dépense d'énergie.
Je pense aussi que l'offre crée souvent la demande et que nous, les demandeurs (= consommateurs), devont réfléchir à 2 fois avant d'acheter un produit.

 

Je me souviens des pommes venant de Nouvelle Zélande...

 

Et vous?
Vous faites attention à l'origine de ce que vous achetez?

Personnellement, je ne le fais pas toujours, mais quand ça m'arrive je me sens bien, et responsable de mes actes.

A ce sujet, vous pouvez trouvez un petit test pour calculer votre empreinte écologique sur notre Terre.
http://lesoir.ecolife.be/


Phano

08:32 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

09/02/2006

Pas de F1 en 2006

  Génial!  Maintenant pour que les locaux soient heureux, il faut absolument organiser un autre événement avec des retombées équivalentes.
J'avais déjà écrit un post sur ce sujet il y a quelque temps.
Il est toujours d'actualité.
Et comme je le trouve vraiment chouette, le revoici.
 

>>>>>>
J'ai entendu l'autre jour que les politiques se posaient la question de renouveller l'expérience bien chère de Francorchamps. Et qu'il devait étudier la question de la rentabilité de l'événement.

 

Est-ce la bonne question?

 

Il est vrai que je ne suis pas un fan de voitures, une voiture reste un outil pour moi, mais je vois principalement que la cause majeure de la pollution sur Terre est générée par ces engins.


Or un grand prix de F1, n'est-ce pas concidérer la voiture comme chef-d'oeuvre technologique humain (et aussi une bonne dose de suspens et de belles nanas, je concède). Toujours est-il qu'il y a un problème éthique dans ce concours, puisque la voiture comme nous la connaissons aujourd'hui est une source de catastrophe écologique. Nous ne pouvons donc pas encourager un tel événement.

 

Et le commerce local alors?

 

Le tout est de remplacer un tel événement par un autre avec autant de monde, et aussi palpitant pour les spectateurs.
Un autre point à ne pas négliger est de profiter du circuit et de l'infrastructure qui existent déjà.

Une course c'est toujours très porteur.

 

Mais une course de quoi?

Facile! Une course de voiture ou d'engins de maximum 2 tonnes se déplaçant exclusivement à partir d'énergie renouvellable. On met évidemment les constructeurs dans le coup. Ceux-ci seront enthousiastes de montrer qu'ils ont des solutions.

 

Bonus: ce genre de course pourrait booster la technologie du renouvellable comme la F1 l'a fait pour les moteurs à explosion (entre autres).

 

Phano

15:51 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/02/2006

Grêve et pourriture

 Un mail de mon copain David...
 

J'ai vu un truc au JT RTBF hier qui m'a scandalisé:

La société qui fait le catering dans les Thalys est en grève.  Résultat: chaque jour, 1800 repas pourissent sur les quais de Bruxelles Midi avant d'être jetés !

Il n'y a pas deux semaines, on nous montre des associations d'aide aux démunis qui se plaignent que leurs stocks de nourriture se vident....

Qu'ils fassent grève, c'est leur droit le plus strict et je ne reviens pas là-dessus.
Mais quand même !  En plein centre de Bruxelles, au milieu de quartiers défavorisés et pas loin de quartiers emblématique de la pauvreté (les Marolles), laisser pourrir 1800 plateaux-repas par jour.... c'est pas un peu scandaleux, ça ?

 

08:46 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/02/2006

Droit d'auteur: une autre façon

En attendant ma prochaine news sur le pétrole, j'ai eu un autre flash, concernant les droits d'auteur (autour des MP3).

 

Pour un peintre, une toile est vendue une seule fois, ensuite il se remet au travail pour en refaire une autre.
Le peintre vend sa création.

 

Des reproductions du tableau existent et sont aussi vendues.
C'est un parallèle avec la vente de la musique.
Parc contre, quand la reproduction d'un tableau est vendue, c'est le propriétaire du tableau qui a reçu l'argent (au moment de la fabrication de la production) (et encore, c'est à vérifier).
Le peintre lui ne gagne déjà plus rien. La création ne lui appartient déjà plus (seul son idée originale et son processus de création restent à lui dans son cerveau).

 

Pourquoi n'en est-il pas de même avec le monde de la musique?
Est-ce uniquement un monde commercial ou est-ce un monde artistique?

Pourquoi les chanteurs à succès, qui chantent l'amour, la détresse des femmes et des pauvres en général, ne crouleraient pas nécessairement sous l'argent. Pourquoi ne redistribuent-ils pas leurs avoirs financiers(en plus des impôts qui possèdent un pourcentage plafonné je vous le rappelle).

Encore mieux: pourquoi continuent-ils à vendre leurs disques une fois qu'ils ont assez pour vivre.
Pourquoi n'impose-t-ils pas à leurs firmes de disque de distribuer gratuitement leurs oeuvres à un certain moment?
Ou tout simplement: pourquoi continuent-ils à recevoir des droits d'auteur (alors que le peintre est déjà en train de peintre sa prochaine toile).

 

Je vous rappelle que l'argent est la cause unique de la pauvreté... (logique).
Et une cause majeure des inégalités extrêmes, ainsi que bon nombre de guerres ou du maintien de celles-ci... (toutes les guerres ne sont pas idéologiques).

 

Le premier corrollaire de cette théorie est que les chanteurs à texte (dits intelligents) ne peuvent pas adhérer à un tel système basé sur l'argent au risque d'être des menteurs. C'est assez paradoxal.

Le deuxième corrolaire est que seuls les chanteurs idiots sont respectables car s'ils sont idiots ils ne se rendent pas compte du mal qu'ils font en possédant autant d'argent. Evidemment un chanteur idiot ne peut être un chanteur à texte.

 

Phano.

16:26 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

02/02/2006

Un monde sans pétrole (partie 2)

 

Le pétrole est le carburant numéro 1.

C'est également le numéro 1 des polluants.

Et nous l'utilisons tous (même vous actuellement qui lisez ces lignes au bureau ou chez vous, chauffé, peut-être même en buvant un café venu de très loin et dans un gobelet en plastique).

 

J'ai 2 questions:

1. Ne plus utilisez le pétrole, est-ce possible?

2. Comment arriver à ne plus utiliser le pétrole?

 

Phano

17:00 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |