13/02/2006

Des fraises sales

Dans le train, j'ai entendu une dame disant à d'autres:
- Hier, j'ai acheté des fraises. (des fraises en hiver, drôle d'idée).
- Elles n'étaient pas mauvaises. (là j'ai arrêté ce que je faisais: étrange des bonnes fraises en hiver).
- Elles venaient du Maroc, continua-t-elle ...
 

Ma première réaction fut "elles doivent goûter le pétrole ses fraises", relativement au transport pour les apporter jusqu'ici.

 

Ma deuxième réaction fut: la même.
Je pense qu'une simple petite envie ne peut pas justifier une telle dépense d'énergie.
Je pense aussi que l'offre crée souvent la demande et que nous, les demandeurs (= consommateurs), devont réfléchir à 2 fois avant d'acheter un produit.

 

Je me souviens des pommes venant de Nouvelle Zélande...

 

Et vous?
Vous faites attention à l'origine de ce que vous achetez?

Personnellement, je ne le fais pas toujours, mais quand ça m'arrive je me sens bien, et responsable de mes actes.

A ce sujet, vous pouvez trouvez un petit test pour calculer votre empreinte écologique sur notre Terre.
http://lesoir.ecolife.be/


Phano

08:32 Écrit par Phano | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Origine... La même surprise que toi, vendredi chez Carrefour...

Des pommes avec une étiquette "New" et elles venaient d'Afrique du Sud...certainement congelées...

Quand je pense qu'en Wallonie, environ 750 hectares sont consacrés à la culture des pommes...triste...triste...

@bientôt
Olico

Écrit par : Olico | 13/02/2006

Tout à fait d'accord Le coût énergétique global de ce que l'on consomme (incluant les transports et les emballages) devraient faire l'objet de beaucoup plus d'attention de notre part à tous (consommateurs).

L'offre a beau être présente, on n'est pas obligé d'y répondre par la demande, lorsque cela va à l'encontre du bon sens.

C'est notre libre arbitre qui est en jeu face aux besoins créés artificielelemnt par les marchands de tout poil ("Je vois des fraises en hiver dans le magasin, donc je me crée l'envie d'en manger")

Bravo Phano ! Réflexion très pertinente, comme toujours !

Écrit par : David | 13/02/2006

bingo on est tellement habitués à avoir de tout tout le temps, partout! on vit hors des saisons, hors de la nature. l'homme, dans nos cultures, ne se considère pas comme part de la nature, mais en dehors, et là pour s'en servir, la dominer, l'utiliser... on voit où ça nous mène... on épuise des ressources éminemment anciennes, on anéantit la biodiversité, on répand des substances toxiques... brrrrrr

Écrit par : Bruno | 15/02/2006

La fourmi verte J'essaye aussi de faire attention aux produits et à leur origine. Pour ceux que ça peut interesser, il existe une société "La Foumi verte" qui livre des produits bio et de chez nous à domicile www.lafourmiverte.be

Écrit par : carole | 07/03/2006

Chère Carole Merci pour ton commentaire.
Il est à noter que cette organisation utilise du bio-carburant pour ses livraisons.
Et qu'il y a pleins de liens pour essayer de comprendre comment nous aussi on peut mettre de l'huile dans notre diesel, légalement. Voire se passer du diesel (en partie pour l'instant).

Écrit par : Phano | 14/03/2006

Cher Bruno Tout à fait d'accord avec toi évidemment.
Nos atomes étaient d'ailleurs peut-être dans une pomme.
Le respect de l'existant, c'est important (même si parfois l'existant doit changer, mais déjà se poser la question avant, c'est un grand effort).

Écrit par : Phano | 14/03/2006

Les commentaires sont fermés.